Fermer
Maison connectée, que penser de la domotique ?

Le marché de la maison connectée est un marché qui a beaucoup évolué ces dernières années et surtout qui se démocratise. En 2019, le chiffre d’affaire du secteur de la domotique en France s’élevait à 790 millions d’euros (selon l’institut d’études de marché GfK). Selon le « Smart Home report 2020 », on estime que plus du quart des ménages français seront équipés d’ici 2024. (Contre 11.5% aujourd’hui)

Déco | 13-07-2020

Maison connectée, que penser de la domotique ?

Le marché de la maison connectée est un marché qui a beaucoup évolué ces dernières années et il se démocratise de plus en plus. En 2019, le chiffre d’affaire du secteur de la domotique en France s’élevait à 790 millions d’euros (selon l’institut d’études de marché GfK). Selon le « Smart Home report 2020 », on estime que plus du quart des ménages français seront équipés d’ici 2024 (contre 11.5% aujourd’hui).

Un phénomène qui conquit les français : 

Là ou les français étaient réfractaires à ce type de technologie, il apparaît depuis une dizaine d’année une passion grandissante pour ces « robots de maison ». Une explication simple à cela, la domotique s’attaque à des sujets qui sont au cœur de nos préoccupations actuelles et qui, de ce fait, concernent tout le monde. La domotique a su se montrer d’une aide précieuse pour nous faire économiser une chose très précieuse : le temps.

Nonobstant qu’il soit devenu plus accessible, ils y ont décelé des avantages non négligeables. Le premier est bien sûr le confort qui va de pair avec le bien-être ; Un critère de plus en plus important aux yeux des nouvelles générations.

Le deuxième avantage qu’en tirent les adeptes est la promesse de sécurité. Au-delà du côté gadget, ces technologies permettent de renforcer réellement la sécurité de notre logement et donc des êtres qui nous sont chers. C’est un paramètre non négligeable.

Enfin, le concept de maison connectée s’intègre parfaitement dans une démarche environnementale car il permet de gérer l’énergie consommée et donc de l’économiser.

Néanmoins, il y a des limites et des craintes qui flottent encore. Les deux principales sont l’espionnage et les impacts négatifs des ondes sur la santé. Ce qui ne suffit pas pour autant à démotiver les plus fans.

Et concrètement, ça sert à quoi ? 

Le point de départ de ce genre de technologie était d’équiper la maison de divers objets connectés qui nous facilitent la vie et nous font gagner du temps. Cela permet ainsi la possibilité d’effectuer à distance et de manière automatique des tâches quotidienne telles que : contrôler l’éclairage du salon, modifier la température de la pièce, allumer la télévision à distance, fermer ses volets, laisser les robots aspirer votre maison, garder un œil sur ce qu’il se passe dans la maison en notre absence… et la liste est encore longue !

Aujourd’hui, ces technologies qui paraissent révolutionnaires et bien utiles sont déjà presque dépassées. Les consommateurs recherchent une réelle expérience, qui va bien au-delà de la simple utilisation de tous ces objets connectés. On parle aujourd’hui de maison intelligente ; c’est-à-dire que la maison répond à des scénarios bien définis et même prévus par le consommateur lui-même. La maison s’adapte tout simplement à notre mode de vie.

Prenons cet exemple : https://www.youtube.com/watch?v=CofujjGdfNc

Somfy VS Delta dore :

Côté fabriquant, vous vous doutez bien qu’une multitude de start up sont sur le coup avec des idées plus innovantes les unes que les autres. Mais n’oublions pas les grands qui ont leur place depuis belle lurette et qui ont fait leur preuve. C’est le cas de Somfy, Delta dore, Netatmo, Fibaro, Avidsen… Et bien d’autres ! Alors que choisir ?

Tahoma, la maison connectée de Somfy VS Tydom, la box domotique de Delta dore :

 

Pour aller plus loin : les smart cities

La conquête de ce marché nourrit également un projet bien plus grand et ambitieux qui est celui des « smart cities ». Dans le même état d’esprit que les maisons intelligentes, cette appellation désigne les villes intelligentes. Concept apparu il y a une dizaine d’années, il découle de la volonté de construire des villes durables en y intégrant une nouvelle dimension ; celle de l’impact de la transition numérique sur la fabrique de la ville et des territoires. Ces deux phénomènes restent donc étroitement liés et feront l’objet d’une étude prochaine.

On parle aujourd’hui de maison intelligente ; c’est-à-dire que la maison répond à des scénarios bien définis et même prévus par le consommateur lui-même. La maison s’adapte tout simplement à notre mode de vie.

Découvrez des articles
similaires :